Jeanne et Serge / Attacker You !
   
Intro    Liste et résumés des épisodes    Galerie    Vidéo    Liens

Une page similaire et bien meilleure ici

Note : D'après la fiche de Wikipedia il existe une suite inédite de Jeanne et Serge (Voir page des liens)

 
 
NOMBRE D'ÉPISODES :
58
REALISATION : Kazuyuki Okaseko
ORIGINE : Japon
GENRE :  Comédie sportive (volley-ball)
MUSIQUE : Générique Français interptétée par Christina d'Arena
SUJET:  Jeanne arrive avec son petit frère Sunny dans une nouvelle école. Elle y fait une entrée "remarqué" et se fait recruter par l'équipe de volley-ball de son école. Nous allons la suivre tout au long de son adolescence et de ses progrès sportif jusqu'à sa sélection dans l'équipe nationnale... 

Mise à jour des résumés : mardi 13 novembre 2001 à 0h56 (incomplet)

1-Une nouvelle compagne d'école

Jeanne Asuki emménage dans une nouvelle ville où elle doit retrouver son père qu'elle n'a pas vu depuis 7 ans. A peine débarquée au collège Hikawa, elle sème déjà la panique en poursuivant Sunny, un petit garçon blond, orphelin, que le père de Jeanne vient d'adopter. Jeanne rattrappe en effet Sunny au beau milieu du terrain de volley-ball, où Peguy et son équipe disputent une partie. C'est alors que Sunny ne peut se retenir de faire pipi et souille le terrain... Jeanne, voulant se défendre, lance à Peguy que la partie qu'elle a interrompue n'a rien d'aussi important que les parties que disputent sa cousine Mimi Ayura... le match reprend, mais l'équipe d'Hikawa laisse échaper un point à leur adversaire qu'elle était pourtant en train d'écraser... ce qui ne manque pas de provoquer le couroux de Daimon, le terrible entraîneur d'Hikawa, qui sous la colère brutalise Peguy. Celle-ci rendant Jeanne responsable de sa mésaventure, elle lui lance un défi sportif : Peguy va faire 10 services, Jeanne l'emportera et sera quitte de son affront si elle renvoie au moins un ballon. D'abord maladroite, Jeanne se révèle vive et surprenante, et la passion commence déjà à l'animer, le ballon se reflétant dans ses yeux... finalement au 10ème essai, Jeanne parvient à faire un puissant smash qui laisse sur le carreau Peguy. Daimon, qui observait discrètement la scène, remarque l'excellente détente de Jeanne et commence à penser que Jeanne pourrait avoir le même talent que sa cousine Mimi qui a remporté le championnat l'année passée...




2-Le prince charmant

Jeanne confie à son père son aventure et son envie de faire du volley. Mais celui-ci manifeste aussitôt son opposition, et est d'autant plus agacé que Sonny dégotte un album de photos sur le volley, où Jeanne découvre Kyushi Takano, championne olympique (que l'on reverra plus loin dans la série sous le nom de Kyushi Tashima...). Sur le chemin de l'école, Jeanne, en vraie loubarde, met en déroute une bande de motards qui terrorisait deux de ses camarades, "Jimmy" et "Match"... du coup elle arrive encore en retard en classe et se fait jeter du cours par Daimon, ne manquant pas de faire aussi la clown. C'est alors que du couloir, elle voit le beau Serge jouant au foot, et en tombe immédiatement follement amoureuse. Cependant, la bande de motards débarque dans le collège... pour en fait demander à Jeanne de devenir leur chef. Mais Jeanne est offusquée de retomber sur ces vauriens qui étaient prêts à lever la main sur une faible femme (elle-même !) et elle leur recolle une dérouillée, sous les yeux de Daimon. Ce dernier, qui a déjà planifié de faire jouer Jeanne dans leur prochain match contre les Sunlight Players, fait alors le chantage suivant : ou Jeanne intègre l'équipe de Volley, ou elle est renvoyée de l'école pour ce qu'il vient de se passer. Aussi Jeanne commence l'entrainement, mais peu enthousiaste, d'autant que l'accueil que lui réserve Peguy n'est pas vraiment sympathique. Alors qu'elle trouve justement un prétexte pour partir, elle reçoit en pleine face un ballon smashé par un jeune homme... qui n'est autre que le beau Serge qui se présente comme le capitaine de l'équipe de volley-ball masculine. Nouveau coup de foudre, d'ailleurs semble-t-il partagé, tant Serge est désormais troublé dans son jeu. Aux anges, Jeanne revient sur sa décision et demande à réintégrer l'équipe, même si c'est pour faire des basses besognes comme ramasser les ballons, du moment qu'elle puisse voir son prince charmant ! Au tour de Jeanne de s'entrainer... qui impressionne par sa puissance mais aussi par sa maladresse ! Ce qui n'empêche pas à son fan club déjà de surgir, composé de Jimmy, Match et Saburo Tataki, l'ancien chef des motards tombé lui aussi amoureux de Jeanne, et brandissant un drapeau marqué "You !" (Jeanne !) sous lequel est représenté un panda... devenu leur mascotte sans doute parce c'est l'animal brodé sur la culotte de Jeanne que l'on a pu apercevoir dans le 1er épisode ! Sur le chemin du retour à la maison, Jeanne, repensant à ses smashs et à Serge, saute de joie et déclare avoir toutes les raisons d'aimer davantage le volley !




3-Le match

Son père étant toujours opposé au volley-ball, Jeanne doit faire le mur de chez elle pour pouvoir accompagner ses camarades en week-end au club des Seven Fighters, où elles doivent s'entrainer avec leurs ainées. Jeanne fait ses premiers smashs, du moins quand elle ne passe pas par dessus le filet ! Le soir les filles des 7 fighters et d'Hikawa font un sympathique dîner au cours duquel Jeanne commence par faire la gaffe de traiter de "petit" Mr Sashita, dont elle ne sait pas encore qu'il est un des entraineurs des 7 fighters. Puis elle impressionne tout le monde par sa voracité, et enfin elle termine par faire la pître en jonglant avec des pommes jusqu'au moment où rentre dans la pièce le séduisant Dany Mitamura, le "grand" entraîneur des 7 fighters... qui a d'ailleur un petit air de Serge. Evidemment Jeanne en tombe aussi amoureuse et en rêve toute la nuit, troublant aussi, par la pensée (!), le sommeil de Mitamura. Le lendemain, Jeanne, ne manquant pas d'applomb, demande à Mitamura, qui accepte, de bien vouloir l'entrainer. Après quelques essais très infructueux de smashs, Jeanne finit par tirer un véritable boulet de cannon qui manque de justesse d'atteindre Kyushi Tashima, en visite dans le club. Heureusement pour Tashima, Mr Sashita fait bouclier avec sa tête ! Mme Tashima est elle même surprise de voir que c'est une jeune fille qui a frappé avec cette force. L'incident en reste là et il a été décidé que l'équipe des 7 fighters dispute un match d'entraînement contre une équipe mixte composée de Mitamura, deux autres garçons, une fille des 7 fighters, et deux joueuses d'Hikawa. Daimon nomme pour jouer Peguy, et accepte la candidature spontanée de Jeanne, estimant que cela lui permettra de l'évaluer, que le jeu d'attaque de la rouquine compensera la faiblesse de celui de Peguy, et qu'en plus la puissance des sauts Jeanne sera une qualité appréciable du fait que le filet est ici plus haut que celui du collège. Le match débute et il va de soit que les deux jeunes filles d'Hikawa ont dû mal à suivre le niveau des autres joueurs. Mais avec les encouragements de chacun et leur volonté propre, Peguy fini par faire une bonne réception, et Jeanne un beau smash qui franchit le mur des joueuses des seven, sans pour autant marquer le point... L'équipe mixte s'est faite écrasée, mais on est quand même content de la belle partie. Après le match, Jeanne traîne un moment sur le terrain, et discute avec deux joueuses des 7 fighters restées pour s'entrainer encore un peu. Celles-ci lui expliquent leur passion et la nécessité de persévérer dans l'entraînement pour dépasser ses limites. Jeanne décide qu'elle aussi doit dépasser ses limites... Son père se rend au club et en arrivant au gymnase il est surpris d'apercevoir Kyushi Tashima et s'exprime "quelle étrange coïncidence". Il a une explication avec sa fille au sujet de sa désobéiscence de pratiquer volley. Finalement, Jeanne parvient à le lui imposer et est soulagée de lui avoir fait admettre ce sport.




4-Mon premier match

L'équipe d'Hikawa dispute sa demi-finale contre le lycée d'Hôei. Le match est très serré, et Hikawa doit sa victoire à Peguy et à son réflexe de ne pas rattrapper une balle qui sortait. Coup de maître ! Cependant à la fin du match, on voit Kira, la capitaine de l'équipe, souffrir à cause de son genoux. Les entraînements continuent et Jeanne fait toujours office de remplaçante et de ramasseuse de balles. A la fin d'un entraînement, voyant Jeanne peinée à transporter le panier à ballons, Kira propose de l'aider. Cependant dans les escaliers, une douleur la saisit de nouveau au genoux, et elle laisse échapper le panier. Jeanne sait alors que Kira ne va pas du tout bien, mais elle s'obstine à dire qu'il n'y a rien de grave... Jeanne critique la sévérité de Daimon, alors Kira lui explique que c'est sa façon d'aimer ses joueuses, et qu'il est encore plus sévère avec les meilleures... Le prochain match d'Hikawa doit être contre l'équipe des Sunlight players, avec à sa tête la fameuse Marie Takigawa, passant pour la meilleure joueuse de tous les lycées. Jeanne ne la connait pas encore, ni sa réputation, mais elle va avoir l'occasion de faire sa connaissance : sur le chemin du retour à la maison, Jeanne voit Sunny qui court à sa rencontre et traverse la rue sans regarder. Il est sur le point de se faire renverser par un camion, lorsqu'une jeune fille portant un survêtement des Sunlight décoche un puissant smash qui dégomme Sunny, mais lui sauve aussi la vie ! Jeanne comprend de suite qu'il s'agit de Marie Takigawa. Débute le match contre les Sunlight Players. Marie prend déjà l'avantage, notamment grâce à son service de "gauchère" qui déstabilise ses adversaires. Jeanne constate que Marie est d'autant plus forte qu'elle l'a vu smasher de la main droite pour sauver Sunny. En outre Kira est dans un triste état. S'étant fait surprendre sortant d'une clinique orthopédique, elle avait avoué à Jeanne qu'elle a une très grâve inflammation au genoux, mais qu'elle tient absolument à disputer la finale, qui de plus doit être son dernier match, vu qu'elle est en dernière année au lycée. Jeanne ne comprend pas son obstination, mais Kira lui affirme qu'un jour viendra où elle la comprendra. Au cours du match, Kira souffre de plus en plus, et a été prise pour cible par Marie Takigawa qui a rapidement repéré sa blessure. Kira finit par devoir sortir. Daïmon demande alors à Jeanne de la remplacer. Emue, Jeanne rentre sur le terrain en prommettant à Kira de gagner le match pour elle. Marie apprend par le commentateur que Jeanne est la cousine de Mimi Ayura. Aussi, elle sert sur elle voulant voir ce qu'elle vaut. Cependant Peguy pousse Jeanne pour réceptionner à sa place, mais mal... et la ballon part dans le décor... bien que tout le monde considère le point perdu, la balle est toujours en l'air, et Jeanne s'est élancée comme une folle pour la rattrapper coûte que coûte...




5-Une terrible défaite

... Jeanne veut faire ce que lui a dit Daïmon : essayer de rattrapper toutes les balles et à chaque fois ! Elle s'élance au-dessus du publique (!), remet la balle en jeux, fait un magnifique slam et termine dans le mur, la tête à l'envers ! Peguy conclut le point sans grande difficulté. Jeanne fanfarone et remonte le morale de l'équipe, ce qui ne manque pas d'attiser la jalousie de Peguy... Jeanne continue à marquer des points dans un style qui lui est propre, relevant à la fois de l'intuition, du réflexe et de la pîtrerie ! Alors que Hikawa reprend l'avantage dans ce deuxième set, l'entraineur des Sunlight demande un temps mort pour remotiver ses filles... du coté des joueuses d'Hikawa, les visages sont tendus. Seul Jeanne ne se rend pas compte de l'importance que revêt ce match. Cette fois Takigawa reprend l'initiative et parvient à tromper Jeanne presque systématiquement. Le set est très sérré, mais c'est pourtant déjà une balle de match pour les Sunlight Players qui servent. Hikawa réceptionne, Jeanne smashe et fait tomber le mur de Marie Takigawa, mais la balle n'est pas perdue et Marie a l'occasion de smasher à son tour et de renverser elle aussi le mur formé par Jeanne... Peguy plonge pour sauver la balle, mais trop tard, elles ont perdu ! Consternation du coté des joueuses d'Hikawa qui fondent toutes en larmes, sauf Jeanne qui ne comprend toujours pas pourquoi chacune trouve l'instant si grâve. Pour elle, ce n'est encore qu'un jeux, et elles auront la possibilité de prendre leur revanche. Un incident marque cependant la sortie des vestiaires : Jeanne se fait traiter de "grosse dinde" par deux joueuses du lycée Tatekabe, l'une d'elle étant une véritable "armoire à glace". Kibi intervient pour empêcher Jeanne de provoquer une bagarre... Le soir, le père de Jeanne constate que le volley-ball commence à être dans tous les rêves de sa fille, et marmone que le volley-ball éloigne sa fille de lui, et qu'il va elle aussi la perdre... le lendemain, Kira annonce que Peguy prend sa succession en tant que capitaine. Daimon, lui, déclare qu'il organisera dans une semaine un match entre les titulaires et les remplaçantes, à l'issu duquel il choisira celles qui devront jouer. De plus il cite les filles déjà titulaires, parmi lesquelles figurent deux nouvelles, Niki et Nayushi. Jeanne ne comprend pas pourquoi elle n'a pas été choisie, ce qui manque pas de réjouir Peguy ! Daimon se contente de lui répondre qu'elle doit se consacrer davantage au volley... En fin de journée, Kibi apprend à Jeanne que les Sunlight Players ont failli perdre contre le lycée Tatekabe. Jeanne se rappelle l'incident qu'elle a eu avec deux de ses joueuses, et commence à comprendre que le nom de Mimi Ayura est peut-être à l'origine de toutes cette antipathie. Désormais, elle ne veut plus qu'on se souvienne d'elle en tant que la cousine de Mimi Ayura, mais en tant que Jeanne Azuki, un point c'est tout !


6-La victoire de Serge
7-Une lettre d'amour
8-Rencontre amicale
9-La journée des surprises
10-L'amitié
11-La fête de fin d'année
12-La force de l'espérance
13-Un entraîneur trop sévère
14-Un nouvel entraîneur
15-Promesse tenue
16-L'affrontement
17-Un choix difficile
18-L'épreuve de force
19-La cure d'amaigrissement
20-Amies mais rivales
21-Le bracelet de force
22-Lettre d'un fan
23-Le professeur Jeanne


24-Drame au club

L'équipe "des débutantes", entraînée par Jeanne, relève le défit de l'équipe "officielle" menée par Monia : les deux équipes s'affronteront prochainement au cours d'un match : Si les débutantes remportent la victoire, elles pourront s'entraîner dans le gymnase de l'école. Mais en cas de défaite, leur équipe sera dissoute. Jeanne entraîne ses coéquipières, demeurant très inquiète, car elle sait qu'il sera très difficile de bloquer les smashs de Monia, la grande "asperge". Au cours du match, l'équipe de Jeanne, en ne cherchant plus à bloquer systématiquement Monia au filet, et profitant des dissensions entre Monia et son équipe, parvient à arracher une balle de match. Mais les débutantes échouent et c'est l'équipe officielle qui remporte la partie. Cependant, magnanimes, les filles victorieuses reconnaissent la valeur de leurs adversaires, et souhaitent que ces dernières puissent continuer à jouer. Jeanne et Monia se réconcilient. Et qui sait, Monia pourrait un jour venir dans l'équipe des Seven Fighters, l'entraîneur Mitamura ayant demandé à voir cette jeune fille d'1 mètre 85 .




25-La proposition de Daimon

Peguy est venue voir Jeanne, et toutes deux se rappellent le "bon temps" de l'école moyenne où elles jouaient ensemble dans l'équipe Hikawa. En réalité, Peguy s'est déplacée pour proposer à Jeanne une place de titulaire dans son équipe, l'Unicorne, alors que chez les Seven Fighters, Jeanne n'est que remplaçante. De fait, Daimon, désormais entraîneur de l'Unicorne, souhaite ardemment avoir à nouveau Jeanne au sein de son équipe. Jeanne refuse catégoriquement, mais une série de malentendus provoqués par l'insistance de Daimon et entretenus par la jalousie de Yoghina - qui souhaite prendre la place de Jeanne - la conduisent à penser que Mitamura ne veut plus d'elle chez les Seven Fighters. Alors totalement désespérée, Jeanne s'enfuit. L'équipe la retrouve et les quiproquos sont dissipés : Mitamura n'a jamais eu l'intention de se séparer de Jeanne. Vient le temps de l'affrontement sur le terrain entre l'Unicorne et les Seven Fighters. Peguy, se jetant comme à son accoutumée sur tous les ballons, arrache la victoire pour son équipe. Cependant Daimon fait une nouvelle démonstration de sa brutalité, reprochant à ses volleyeuses de s'être laissées mener par le jeu de Jeanne, une "débutante" en championnat. Jeanne est heureuse d'avoir pu rester chez les Seven Fighters. Et même Peguy considère qu'il en est mieux ainsi...




26-La convocation

Le président du comité de sélection de l'équipe nationale junior du Japon tient absolument à ne recruter que des grandes joueuses d'au moins 1m75. Mme Tashima, en tant que membre du comité, prend la défense de Jeanne, et affirme que le critère de la taille n'est pas suffisant. Si des capacités physiques et des compétences techniques solides sont indispensables, une joueuse disposant en plus d'un enthousiasme propre à motiver une équipe, serait un atout certain. De son coté, Jeanne rêve de rentrer dans l'équipe nationale. L'équipe des Seven Fighters suspend aujourd'hui l'entraînement pour participer à une journée "pédagogique": Les filles de l'équipe se rendent dans un gymnase de province pour donner des rudiments de volley-ball à des enfants et des mamans. En observant ces dernières, Jeanne se rappelle l'époque où il lui suffisait de taper dans un ballon pour être heureuse, alors que ces derniers temps, elle a pris son sport "trop au sérieux". C'est alors que débarque le président du comité de sélection, accompagné de son équipe de jeunes garçons, "les vents du ciel". Il lance un défit à Mitamura, dont l'enjeu est bien sûr d'évaluer Jeanne. Mitamura accepte que Jeanne et ses deux coéquipières Oki et Taka affrontent "les vents du ciel"; mais l'équipe de Jeanne comprendra également 3 mamans, pour compenser le jeune âge des joueurs des "vents du ciel". La partie s'engage très mal, les garçons ne plaisantant pas et les mamans étant dépassées par les événements. Finalement, lors d'un temps mort, Jeanne arrive à motiver les mamans, en insistant sur le fait qu'elles devraient les aider à remporter ce match, mais que cela devait être pour elles avant tout un divertissement. Ainsi Jeanne et son équipe triomphent. Le soir Jeanne apprend que sa convocation pour l'équipe nationale est officielle.




27-La remplaçante

Jeanne arrive dans l'équipe nationale et constate avec effroi que l'entraîneur n'est autre que Daimon. Ce dernier lui garde rancoeur du passé et ne lui donne qu'un poste de remplaçante. Jeanne regrette amèrement de ne pouvoir jouer aux cotés de ses amies Peguy et Marie, qui sont quant à elles titulaires. En outre, Jeanne ne profite pas de l'entraînement réservé aux titulaires, et s'aperçoit qu'elle n'est pas capable de smasher les ballons rapides servis par Marie. Aussi, elle demande à Peguy de l'entraîner le soir. Cet entraînement "pirate" met Daimon en colère qui frappe Peguy (censuré dans l'épisode !), lui reprochant de compromettre sa propre préparation. Peguy décide de continuer quand même à aider Jeanne... qui, sans l'intervention de Marie, de Peguy, puis de toute l'équipe, allait être renvoyée par Daimon. Arrive la confrontation avec la redoutable équipe de Chine. Celle-ci se révèle imbattable, et c'est au moment où il considère le match perdu que Daimon laisse rentrer Jeanne sur le terrain, sans toutefois espérer qu'elle change quelque chose à la domination chinoise. Et pourtant son service gagnant, et ses smashs réussis de 2ème ligne revigorent toute l'équipe qui l'emporte. Daimon est dépité, mais l'amitié entre Jeanne, Peguy et Marie s'est encore renforcée.




28-Une autre soeur pour Sunny

Rédaction réservée.




29-Jeanne se blesse

Le championnat reprend, et deux filles sont à l'honneur de part leur taille : Monia Takami, 1m85, a rejoint l'équipe de l'Orient, tandis que Rayaké Omori, 1m84, vient renforcer l'attaque des Sunlight Players. Pour contrer ces rivales, Jeanne s'impose un entraînement intensif de sorte à sauter aussi bien que Roché, rencontrée dernièrement au Pérou. Ses efforts sont rapidement récompensés, Jeanne parvient à avoir une détente à 3m13, soit au moins autant que ses adversaires. Yahma, une coéquipière de Jeanne, souhaite suivre ces mêmes exercices pour être aussi en mesure de bloquer les smashs de Monia et de Rayaké. Jeanne l'aide à s'entraîner, mais malheureusement, elle se blesse au genou en retombant d'un saut. De peur de se faire exclure de l'équipe, Jeanne ne veut pas que cela se sache. Durant les premiers matchs, sa douleur au genou se fait oublier et les Seven Fighters se qualifient facilement grâce aux excellentes performances de Jeanne. Arrive la confrontation contre les Sunlight Players. Jeanne se comporte toujours à merveille, se jouant parfaitement de la grande taille de Rayaké. Alors que les Seven Fighters ont remporté les deux premiers sets, la blessure de Jeanne se réveille. En pleine détresse, Jeanne continue à se taire, et commet fautes sur fautes... finalement les Sunlights l'emportent. Marie est la seule à avoir remarqué la blessure de Jeanne. Celle-ci s'obstine à garder son secret, espérant être rétablie pour le prochain match, où elle affrontera l'équipe de l'Orient.




30-Plus fort que la douleur

Rédaction réservée.




31-La convalescente

Rédaction réservée.




32-Le match capital

Rédaction réservée.




33-Remise en question

Rédaction réservée.




34-Une partie décisive

Rédaction réservée.




35-Le championnat

Rédaction réservée.

En fait, il me manque la fin de l'épisode. :(
Neanmoins la réflexion de Marie " j'ai une revanche à prendre" dans l'épisode 44 me laisse à penser que les Seven Fighters ont remporté le championnat...




36-Un choix difficile

Rédaction différée.




37-Une nouvelle rivale

Rédaction différée.




38-Deux grandes copines

Rédaction différée.




39-Yoghina jette l'éponge

Rédaction différée.




40-Le tournoi de l'open

Rédaction différée.




41-Un match difficile

Rédaction réservée.




42-Qualification pour l'équipe nationale

Rédaction réservée.




43-Objectif: les jeux olympiques

Rédaction réservée.




44-Le complot contre Jeanne

Rédaction réservée.




45-Une amie sincère

Rédaction réservée.




46-Une nouvelle bouleversante

Seize joueuses ont été présélectionnées pour faire partie de l'équipe nationale du Japon. Jeanne, Peguy et Marie sont bien entendu dans le lot. Jeanne continue même à porter le n°7. Mais à l'issue du prochain match amicale contre l'union soviétique, seulement douze volleyeuses seront retenues. L'objectif de Jeanne est bien sûr d'être titularisée pour participer aux J.O. de Séoul. Et elle se révèle plutôt brillante à l'entraînement. Marie étudie le jeu de Jeanne et espère bientôt pouvoir faire d'excellentes choses avec elle. Jeanne et Peguy se retrouvent dans la même équipe d'entraînement alors que Marie est dans l'équipe adverse. Elles se revivent toutes les trois la finale Hikawa / Sunlights players de l'école moyenne, où Marie était blessée à l'oeil. C'est l'occasion pour Jeanne et Peguy de prendre une petite revanche. Pourtant Jeanne se déconcentre malencontreusement en apercevant Mme Tashima, et commet une grave erreur de service, qui fait perdre l'avantage à son équipe, et remet en cause sa place de titulaire. Heureusement, surmotivée, elle ne tarde pas à se déchaîner, et plus rien ne peut l'arrêter. Gagnant le match, Jeanne et Peguy ont le sentiment de s'être venger de la défaite contre Marie lors de cette fameuse finale de l'école moyenne. Mais peu après, un journaliste prend à part Jeanne pour lui révéler que sa mère ne serait autre que Kyushi Tashima. Jeanne bouleversée, s'enfuit...




47-Une preuve de maturité

Jeanne a repris l'entraînement, mais ne parvient pas du tout à se concentrer. Ses pensées sont fixées sur Mme Tashima, qui serait sa mère qu'elle croyait morte. Peguy et Marie sont heureusement présentes pour la réconforter. De son coté, Kyushi Tashima, mise au fait de l'indiscrétion du journaliste, décide de disparaître quelques temps, afin de ne pas perturber davantage Jeanne. Mais le hasard produit que mère et fille se croisent. Mme Tashima feint l'ignorance et se contente d'exhorter Jeanne à devenir une star du volley-ball. A ses yeux, seule la réussite de Jeanne dans le volley compte pour l'instant. Jeanne souhaite bien devenir l'as de l'équipe et la fierté de ceux qui l'aiment... mais toujours troublée, continue à mal jouer. Mitamura tente de la faire réagir en la blessant dans son orgueil, la cantonnant à ramasser les ballons. Jeanne se rappelle tendrement l'époque où Mme Tashima l'avait aidée à progresser grâce au cadeau de son bracelet de force. Mais elle ne comprend pas pourquoi elle ne lui a pas avoué être sa mère. Elle abandonne l'entraînement pour rejoindre son père afin de lui exiger la vérité. Apparemment, c'est surtout lui qui souhaitait que Jeanne ne sache pas pour sa mère. Il lui raconte tout de même son histoire avec Kyushi Tashima alors qu'elle brillait aux J.O. de Tokyo, que lui était photographe sportif, leur mariage, sa naissance... et la décision de sa mère de reprendre sa carrière. Il essaie aussi de faire comprendre à Jeanne qu'il avait essayé au début de la détourner du volley-ball, mais que désormais, ayant choisi à son tour de consacrer sa vie à ce sport, elle devait accepter certains sacrifices... Jeanne n'admet pas les arguments de son père et s'enfuit après que celui-ci l'ait giflée. Serge, prévenu par Peguy de la fugue de Jeanne, part à sa recherche. Jeanne s'est réfugiée dans le gymnase de l'école Hikawa, elle se rappelle ses débuts. Serge pense à cette possibilité et la rejoint. Il trouve alors les mots justes pour lui faire passer sa colère et la recentrer sur le volley. Cela l'oblige à nouveau à cacher ses sentiments amoureux envers Jeanne. Serge raccompagne à l'entraînement Jeanne, qui est décidée à suivre les traces olympiques de sa mère.




48-L'explication

L'équipe nationale du Japon rencontre en match amicale l'équipe soviétique. Mais les préoccupations de Jeanne sont tout autre. Elle peut enfin s'entretenir avec Mme Tashima, sa mère. Jeanne lui reproche d'abord de l'avoir abandonnée égoïstement pour sa carrière, puis de s'être tenue à l'écart alors qu'elle l'avait retrouvée. Elle n'est pas prête à lui pardonner. Jeanne constate aussi que le volley-ball l'a privée non seulement de l'amour d'une mère mais aussi de celui de l'unique garçon de sa vie. Le volley-ball est-il plus important que tout dans la vie ? Pour autant, dès que Jeanne entre sur le terrain, elle donne l'avantage à l'équipe nipponne contre les Soviétiques... jusqu'à ce que celles-ci effectuent un remplacement. La nouvelle joueuse bloque en effet tous les smashs de Jeanne, et ça commence à tourner au vinaigre. Mitamura décide à son tour d'effectuer un changement : Oki Samoto remplace Marie Takikawa. Oki et Jeanne ayant l'habitude de jouer ensemble, il règne entre elles une certaine harmonie. Jeanne se remet à marquer. Marie assimile que pour bien smasher, Jeanne a besoin de passes bien calibrées et moins rapides. Elle retourne sur le terrain et les joueuses nippones écrasent les Soviétiques. Jeanne devient alors la cible de ses adversaires, et s'essoufflent en raison de ces récupérations répétées, tenant bon, mais à grand peine. Alors, pour permettre à Jeanne de se concentrer sur ses smashs, Peguy se charge des réceptions des ballons normalement destinés à son amie... et c'est la victoire, 3 sets à 2 et 15 à 13 dans le dernier set ! Après le match, Jeanne se réconcilie avec sa mère, estimant qu'elle a encore besoin d'elle et est heureuse de ce nouveau sentiment de savoir qu'elle aussi a une mère.




49-Tension au sein de l'équipe nationale

Le comité de sélection de l'équipe nationale s'est réuni pour débriefer du match contre l'union soviétique. Daimon, de mauvaise foi comme à son habitude, rabaisse Jeanne, et les rivalités Daimon / Yamahoka contre Mitamura / Mme Tashima continuent... Jeanne, Marie et Peguy se voient quant à elles déjà remporter le tournoi des 4 nations, puis la médaille d'or aux J.O. de Séoul, battant la Chine en finale, par la désormais classique combinaison, réception de Peguy, passe de Marie et smash de Jeanne ! Seulement Daimon parvient encore à jouer un sale tour : il convainc le comité d'intégrer dans l'équipe Tulia Kaïdo, nouveau talent aux capacités physiques phénoménales. Grande et sautant très haut, puissante, elle se présente d'emblée comme devant être la principale attaquante de l'équipe. Son antipathie et son arrogance engendrent immédiatement insultes, querelles et même bagarre entre elle et Jeanne. Daimon espère quant à lui que la découverte de Tulia lui permettra de prendre la place de Mitamura comme entraîneur de l'équipe nationale. Et déjà complotant avec Yamahoka, il obtient que Mitamura soit envoyé 3 mois à l'étranger comme observateur pour étudier les tactiques des équipes adverses. Pour couronner le tout, les joueuses de l'équipe nationale sont séparées en 2 groupes. L'équipe A, dirigée par Yamahoka, comprend Takikawa, Oshiwi, Omori, Odaka, Iromine, Kotani et Yokono tandis que l'équipe B, tyrannisée par Daimon, rassemble Yamakawa, Samoto, Azuki, Aschi, Ishiga, Hayase et Kaïdo. Pour Jeanne, il ne pouvait rien arriver de pire : Daimon comme entraîneur et Tulia comme coéquipière. Les deux filles en viennent à s'affronter seule à seule sur le terrain, et Tulia ridiculise Jeanne. Elle clame ensuite haut et fort que c'est désormais elle la nouvelle championne de l'équipe nationale. Jeanne frappe de rage le sol, se jurant qu'elle ne se laissera pas ravir la place.




50-Le complot de Daimon

De nouvelles joueuses sont incorporées dans la sélection de l'équipe nationale, qui atteint un total de vingt volleyeuses. Ainsi, Takasé et Masuda viennent gagner les rangs de l'équipe A, tandis que dans l'équipe B, Daimon met une nouvelle rivale sur la route de Marie : Vera Oriki. Elle est en effet réputée pour ses lancées extraordinaires, et sa mère a joué aux cotés de Kyushi Tashima lors des J.O. de Tokyo. Ces nouvelles joueuses, la division de l'équipe en deux groupes, Mitamura envoyé à l'étranger, tout cela conduit Jeanne à penser que Daimon est en train de monter un complot qui vise peut-être à l'évincer. L'équipe B de Jeanne s'installe dans le gymnase des Seven Fighters pour s'entraîner. Les chamailleries entre Jeanne et Tulia continuent... Par ailleurs, Jeanne a du mal à cerner Vera : elle est visiblement une favorite de Daimon, pour autant elle semble amicale, se proposant par exemple de prendre la relève de Jeanne épuisée par un exercice à la réception. Un set d'entraînement a lieu en l'honneur du départ de Mitamura. Jeanne sait qu'à chaque fois elle joue sa place dans l'équipe, notamment face à Tulia. Mitamura est un peu désolé de la situation, et espère que Jeanne saura se débrouiller seule pendant qu'il sera absent. Jeanne joue aux cotés de Vera, qui se révèle à la fois brillante et attentionnée, encourageant toutes ses coéquipières, endossant même des erreurs qui ne sont pas les siennes. Jeanne et Vera s'accordent finalement bien et remportent le match, ridiculisant Tulia. Mitamura prend l'avion pour la Chine, mais avant, Jeanne lui remet en cadeau de quoi écrire, pour qu'il n'oublie pas de donner de ses nouvelles. Mitamura va lui manquer, et elle espère le revoir bientôt. Elle lui promet de devenir titulaire de l'équipe japonaise.




51-Rivalité

L'équipe A et l'équipe B vont bientôt s'affronter, et l'issue de la partie déterminera les joueuses officiellement titulaires pour les J.O. de Séoul. Daimon aspire lui à devenir l'unique directeur technique de l'équipe nationale, ce qui nécessite que son équipe l'emporte. Pour se faire, il mise beaucoup sur Tulia et lui impose un entraînement particulier pour améliorer sa réception qui est mauvaise. Mais Tulia refuse tout bonnement de recevoir des ballons et ne supporte pas davantage l'autorité de Daimon. Sans prévenir, elle abandonne l'équipe pour retourner dans son village côtier natale. Vera, sans aucune malice, fait remarquer à Jeanne que cette décision arrange ses affaires. A cela Jeanne rétorque que cela ne change rien pour elle et que c'est elle qui reste la meilleure de l'équipe. Daimon a demandé à son adjoint Sashita de retrouver Tulia, mais celle-ci refuse de revenir. Jeanne, bizarrement, confie la même mission à Yoghina, qui, non sans mal, et à sa propre surprise, a plus de succès et parvient à faire changer Tulia d'avis. Celle-ci revient alors que l'équipe B, après avoir remporté aisément le premier set contre l'équipe A, laisse échapper, en raison d'une baisse de forme de Jeanne, les deux sets suivants et est en difficulté dans le 4ème. Pour autant, Daimon n'est pas prêt à perdre la face devant Tulia en la faisant rentrer sur le terrain. Sa venue stimule néanmoins Jeanne qui craint pour sa place. Mais cela n'est pas encore ça...




52-L'attaque laser

L'équipe B est menée 2 sets à 1, et 8 à 3 dans le 4ème set. Daimon fait rentrer à la place de Jeanne, Tulia Kaïdo qui ne manque pas de se venter qu'elle va montrer comment il faut jouer... et de fait, ses smashs sont imparables et son mur solide. L'équipe B gagne le 4ème set. Jeanne enrage de se voir voler la vedette. Mais Marie n'a pas dit son dernier mot et a observé que Vera déterminait toute la stratégie de l'équipe et la réussite de Tulia. Dans le 5ème set, Marie ne tarde pas à parer les smashs de Tulia en prédisant l'action en fonction de la position de Vera. Pire, elle met en oeuvre une nouvelle attaque baptisée "attaque laser", qui consiste à faire un lancé si rapide, qu'il donne l'impression que le ballon s'illumine, à destination de sa coéquipière Clara, qui conclut par un superbe smash. En outre Tulia, faible en réception, devient la cible de ses adversaires. Daimon la remplace par Jeanne, qui compte bien réussir à parer au filet l'attaque laser de Marie, même si Daimon lui a ordonné de ne pas tenter cette action. Elle y parvient... presque... impressionnant quand même tout le monde, y compris Daimon. Jeanne déchaînée, tient le rythme, et a un jeu si varié que Marie n'arrive pas à la contrer. Les points sont très disputés, mais l'équipe B réussit à prendre l'avantage et une grande partie du mérite en revient à Jeanne. Cependant Daimon prévoit déjà, lorsqu'il sera l'unique responsable de l'équipe nationale, de renvoyer Jeanne pour indiscipline, ainsi que Peguy, qui n'a pas pour lui un jeu offensif suffisant. Au contraire, Tulia avec un peu d'entraînement pourrait devenir une joueuse suffisamment polyvalente à son goût. Pour autant la partie n'est pas encore gagnée, et Marie compte bien réussir une nouvelle fois son attaque laser...




53-Le choix de Daimon

L'équipe B n'est plus qu'à un point de la victoire et sert. Marie refait avec Clara son attaque laser, mais Jeanne parvient cette fois à la bloquer. La balle n'est pas perdue et Marie recommence. Le ballon passe entre les mains de Jeanne et c'est Peguy qui fait une récupération spectaculaire, puis passe de Vera et smash de Jeanne sur la ligne : l'équipe B remporte le match. Tulia est jalouse de la réussite de Jeanne. Pourtant tout va bien pour elle : Daimon déclare à des journalistes que son meilleur élément est de très loin Tulia Kaïdo. Désormais, celle-ci accepte de se soumettre au surentraînement à la réception que lui impose Daimon. Ce qui ne manque pas d'inquiéter Jeanne, à raisons : Daimon met ses plans à exécution et convoque Peguy pour lui annoncer qu'elle restera sur la touche lors du match retour contre l'équipe A. Daimon lui demande en outre de garder cette information pour elle, prétextant qu'il compte sur un effet de surprise. Jeanne observe la tristesse de Peguy, qui garde le silence. Mais elle ne tarde pas à comprendre car Daimon lui apprend que c'est elle qui sera à la réception, tandis que Tulia prendra sa place d'attaquante. Si Peguy ne jouera pas, la place de Jeanne n'est pas non plus à envier, car en réception, elle risque de faire mauvaise impression. De son coté Marie, qui se sait en sérieuse concurrence avec Vera, améliore grandement son attaque laser. Le match retour débute, effectivement avec la surprise de tout le monde de voir Peguy sur la touche et Jeanne en défense. Vera, qui a reçu de Daimon comme consigne de donner tous les ballons à smasher à Tulia, sert quand même Jeanne, qui, ne s'y attendant pas, rate son smash. Rappelée à l'ordre, Vera lance par la suite pour Tulia qui récupère le service. Mais Marie met en action sa nouvelle attaque laser... et Jeanne fait pâle figure en récupération. L'équipe B est déjà menée 5-0. Jeanne qui se rappelle les conseils de Mitamura de ne jamais renoncer à se battre, est désemparée de devoir jouer un jeu qui n'est pas le sien. Marie s'apprête à lui servir un boulet de canon...




54-Ambition aveugle

Jeanne surprend Daimon, en compagnie de Sashita, jubilant de la victoire de son équipe contre celle de Yamahoka. Il fera en effet savoir que cette victoire n'appartient pas seulement au mérite des joueuses, mais aussi et surtout au sien, de sorte qu'il soit choisit comme l'unique directeur technique de l'équipe nationale, méprisant au passage Mitamura. Jeanne est effarée de l'ambition et de l'arrogance de Daimon. Le match retour contre l'équipe A continue, et l'équipe B est désormais menée 13-0, en grande partie à cause de l'inefficacité totale de Tulia en réception, et même au filet. Daimon sait que si son équipe perd le set 15-0, ce sera une telle humiliation que ses qualités d'entraineur seront sérieusement remises en question. Aussi il se décide enfin à remplacer ses deux protégées Vera et surtout Tulia par Oki et Peguy. Tulia se fait encore remarquer en tardant à vouloir sortir du terrain... Jeanne parvient à récupérer le service, et enchaîne avec un ace qui permet à son équipe de sauver l'honneur en marquant 1 point. Mais cela s'arrête là : perturbée par les vociférations de Tulia, elle rate totalement son second service. Rayaké Omori de l'équipe A sert alors deux fois de suite sur Jeanne, qui manque ses réceptions : l'équipe A remporte le premier set 15-1 ! Daimon imagine une nouvelle stratégie : il compose l'équipe de deux lanceuses, Oki et Vera; Jeanne reste sur le terrain, mais Tulia reprend sa place, tandis que Peguy retourne sur le banc. Daimon demande aussi à l'équipe de concentrer ses passes sur Tulia. Il ne se rend pas compte que mise à part Tulia, toute l'équipe est déconcertée et démotivée par ses nouvelles directives. Jeanne sert à nouveau dans le filet... elle se souvient des conseils de sa mère : une joueuse doit toujours donner son maximum, même quand cela va très mal. Pour autant, cela ne s'arrange pas, Jeanne manque aussi ses réceptions, recevant encore au passage une vollée d'insultes de Tulia qui s'accroche également avec Yahma. Daimon décide subitement de remplacer Tulia par Peguy, ce qui permet à Jeanne de reprendre le rôle d'attaquante. Cependant, sans doute exaspérée par les vociférations de Tulia depuis le banc, Jeanne échoue sur pratiquement tous ses smashs et l'équipe A remporte le deuxième set 15-2 ! Toute l'équipe dénonce alors l'attitude de Tulia, et menace d'abandonner le match si elle continue à se comporter ainsi. Daimon propose aux ex-joueuses des Seven Fighters de montrer ce qu'elles savent faire avec leur fameux esprit d'équipe : les cinq ex-joueuses des Seven Fighters plus Peguy entrent sur le terrain pour essayer de remporter le troisième set contre l'équipe nationale A. En fait, Daimon a dans l'idée en cas de défaite de porter la faute sur les Seven Fighters. Si c'est la victoire, il saura toujours s'arranger pour que le mérite lui revienne. Jeanne, elle, veut gagner pour montrer ce que vallent l'amitiée et l'harmonie...




55-Le retour de Mitamura

Résumé à venir.




56-La revanche de Tulia

Résumé à venir.




57-Le match décisif

Résumé à venir.




58-L'excursion

Résumé à venir.
 
Intro    Liste et résumés des épisodes    Galerie    Vidéos    Liens